Vous êtes ici : Accueil > Articles de presse > Nos chères anguilles
Publié : 2 avril

Nos chères anguilles

La continuité écologique mise à mal par la sur-pêche, nos anguilles qui sont appelées civelles au début de leur cycle de vie, font l’objet d’une spéculation grandissante à mesure que leur population s’écroule.

Les moulins sont les boucs émissaires, du déclin annoncé de l’espèce.

Accusés de toute part, nous en appelons au bon sens, depuis les années 70 seulement, leur population s’écroule ... nous tenons à rappeler que moulins sont là depuis bien avant.

La VRAIE raison :

Un commerce très lucratif.
Pour 2900 juvénilles soit environ 1Kg, les prix d’achat sont de 200 à 1000€ par Kg.
Selon Europol : Environ 350 millions de civelles partent en asie ...

L’état délivre des autorisations, mais le braconnage échappe à ces quotas :
Le télégramme
France Bleu